mercredi 7 août 2013

Des conseils pratiques


Des petits trucs pour se faciliter la vie


Rares sont celles et ceux (quoiqu'il existe toujours des exceptions à la règle) qui aiment passer des heures et des heures chaque semaine à frotter, récurer, laver, désinfecter leur chez-soi. Certains  détestent d’ailleurs tant cette tâche qui leur demande trop de temps qu’ils  la confie aux bons soins d’une femme de ménage ou d’un homme de ménage. Afin de se faciliter la tâche (que l’on fasse le ménage soi-même ou qu’on le confie a un tiers) et gagner du temps que l’on pourra employer autrement, voici quelques petits trucs à adopter :


Développez votre pouce vert et abusez de plantes dans votre foyer 

En effet, certaines plantes ont la faculté d’assainir et de décontaminer l’air ambiant de nos maisons, allant jusqu’à éliminer, en 24 à 48 heures, 90% des substances chimiques présentes dans l’atmosphère d’une pièce, dont le formaldéhyde, le benzène et le trichloréthylène, les polluants que l’on retrouve le plus dans nos logis. Des plantes en bonne santé agissent comme des filtres et peuvent réduire jusqu’à 20% de la poussière présente dans l’air intérieur; c’est justement la poussière qui retient les toxines nocives que l’on respire. Le Jardin botanique de Montréal recommande les onze plantes suivantes pour améliorer l’air de nos habitations : Aglaonema, Aloe vera, Chlorophytum, Dracaena, Ficus, Hedera, Philodendron, Sansevieria, Schefflera, Scindapsus et Spathiphyllum .

La poussière est aussi attirée naturellement vers le terreau des pots des plantes. Les racines et les micro-organismes qui s’y trouvent détruisent virus, bactéries et substances chimiques pathogènes, assainissant l’air ambiant. A cet effet, les familles de plantes suivantes seraient les plus efficaces : Bromeliaceae, Catacea, Dracaena, Orchidaceae, Spathiphyllum, ainsi que toutes les plantes grasses en général.   


Abaissez le taux d’humidité de votre logis autour de 45% pour enrayer les acariens et éviter la prolifération de moisissures.


Posez un paillasson (tapis-brosse à poil long) devant chaque entrée extérieure.

Le simple fait de frotter nos pieds sur un paillasson de qualité avant d’entrer à l’intérieur pourrait réduire jusqu’à 80% la saleté qui pénètre dans nos logis. Choisissez-le aussi en fibres de coco (réputées pour être antibactériennes et imputrescibles) ou en chanvre, par exemple. Secouez-le régulièrement en le battant. Lavez-le occasionnellement avec une brosse trempée dans de l’eau chaude et du nettoyant tout usage recettes maison.


Déchaussez-vous en entrant.

Vous éviterez ainsi de propager dans votre foyer la saleté et la poussière amenées de l’extérieur, diminuant ainsi le nombre de contaminants nocifs qu’elle contient.


Été comme hiver, aérez quotidiennement.

La Direction de la santé publique recommande d’ouvrir les fenêtres une dizaine de minutes, une à deux fois par jour. Il faut dire que l’air ambiant de nos logis serait deux à cinq fois plus pollué que l’air extérieur. Alors, il est important de faire régulièrement circuler l’air extérieur dans nos murs. En hiver, cela permet de réduire le taux d’humidité et, du coup, la consommation de chauffage. Par temps très froid, on aère quotidiennement, mais quelques minutes à peine.

Aérez pendant le dépoussiérage et le passage de l’aspirateur

La SCHL recommande de porter un masque pendant que vos accomplissez ces tâches. Vous éviterez ainsi d’inhaler les particules de poussière que vous soulevez.

Aérez la salle de bain après une douche ou un bain en plus de faire fonctionner le ventilateur

On évite ainsi les moisissures (une forme de champions), qui aiment les milieux humides, ne s’y développent. Les spores et les particules reproductrices que dégagent ces moisissures sont nocives pour la santé humaine et sont à la cause d’allergie et de problèmes respiratoires.

Changez régulièrement, voire quotidiennement dans les grandes familles, les linges à vaisselle, torchons, serviettes à mains, chiffons et éponges de la cuisine et de la salle de bain

Ils sont remplis de coliformes fécaux, en particulier les linges à vaisselle. En les remplaçant chaque jour, on prévient la contamination des lieux et des habitants, ainsi que la contamination croisée, par exemple d’une surface contaminée aux aliments qui s’y trouvent. Il suffit de les laver à l’eau chaude avec le détergent à lessive maison, de les mettre deux minutes au four micro-ondes à pleine puissance ou de les placer dans le lave-vaisselle pour les désinfecter.

Entretenez bien la hotte de cuisine

Elle absorbe des quantités de graisse que vous n’aurez pas à laver sur les surfaces des meubles de cuisine.

Passez un coup de chiffon ou d’éponge, après utilisation, sur les comptoirs, tables, douches, baignoires, éviers, etc.

La saleté n’aura pas le temps de s’y accumuler et d’attirer la poussière.

Changer ou videz le sac d’aspirateur régulièrement, même s’il n’est pas plein

Cela diminuera les rejets de poussière propulsés par l’appareil dans l’atmosphère.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire