dimanche 27 octobre 2013

Le repassage

LE REPASSAGE


« ALLER PORTER SES VÊTEMENTS CHEZ  LES CHINOIS »

Vers 1920, les Chinois de Montréal détenaient la plupart des blanchisseries, d’où l’expression «aller porter ses vêtements chez les Chinois». À cette époque, 80%  des Chinois immigrants qui avaient contribué à la construction du chemin de fer à travers le Canada ont trouvé un nouvel emploi en travaillant pendant des heures interminables dans les blanchisseries. Les 20% restants étaient employés dans les restaurants et ont fait découvrir aux Québécois les « mets chinois».

LE REPASSAGE DE PRO EST IL DÉMODÉ?

Tout comme moi, vous vous demandez certainement: « Qui a vraiment le temps et le goût de repasser aujourd’hui?» Il est facile de constater que le repassage n’est pas une priorité quand on voit les gens déambuler dans la rue avec leurs vêtements froissés.
Par contre, un jour ou l’autre, nous devons tous afficher une bonne tenue Impeccable pour un emploi qui demande une tenue plus classique (après avoir porté pendant plusieurs années l’uniforme   jeans-T-shirt),  pour un événement spécial, une fête familiale, un mariage, des funérailles ou même le jubilé de grand-maman. On s’achète des vêtements neufs pour chacune des occasions ou on apprend à bien entretenir ceux que l’on possède déjà?

Le repassage peut etre zen

Sans devenir obsédé par l’entretien des vêtements, il faut savoir que  le temps consacré au repassage peut vous apporter une détente même la satisfaction d’un travail bien accompli. Il faut tout d’abord faire abstraction de la famille; pourquoi ne pas lui demander de faire de l'entretien ménager tandis que vous consacrez du temps à l’entretien de leurs vêtements? Le pacte conclu, agrémentez votre travail en:
·         posant un tapis sous vos pieds pour être plus à l’aise;
·          prévoyant un tabouret à la bonne hauteur si vous préférez repasser assis;
·         écoutant de la musique, en regardant la télévision ou en visionnant votre film préféré.


Suite...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire